· 

Richard Burton, Elisabeth Taylor. Couple mythique, Couple Karmique

Couple mythique, couple Karmique

article paru dans "Divinizen" décembre 2018

Le couple  avait défrayé la chronique créant une tempête qui avait  balayé les mœurs puritaines de l’époque. Même le pape s’y en était mêlé. Leur histoire avait commencé de manière passionnelle et rien ne pouvait les arrêter. Plusieurs mariages et ruptures jusqu’à la fin de la vie de Richard Burton, qui se résumaient à jamais avec, ni sans toi. Il dira peu de temps avant de mourir qu’elle a été la femme la plus importante de sa vie et qu’elle lui manquait, souhaitant avoir une nouvelle chance avec elle.  Elisabeth Taylor à sa mort avait exprimé  qu’elle l’aurait épousé une troisième fois.

L’astrologie de leur thème apporte un éclairage sur leur amour hors du commun :

Elisabeth Taylor est du signe du poisson, celui de la réceptivité. Insaisissable,  elle recherche l’amour fusionnel, cet amour magique et puissant qui sort d’un cadre traditionnel. Elle est dans l’émotion.

Richard Burton est du signe du scorpion,  magnétique et puissant, en quête d’absolu.

Les deux ont des signes d’eau qui indiquent  une compatibilité de type émotionnelle, ils vont bien ensemble et ils se comprennent.  

Le deuxième élément important que l’on observe c’est la position de leur Lune. Celle de Taylor se trouve en scorpion,  presque au même degré que le soleil de Burton (2 degrés d’écart).

La Lune symbole de la femme épouse son Soleil symbole de l’homme. La lune et le soleil réunis comme une nouvelle lune. Ils sentent qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

La lune de Burton est en signe de la vierge à l’opposé du soleil de Taylor. La lune et le soleil forment alors une pleine lune. L’opposition est aussi une complémentarité. Le Soleil apporte de la force à la Lune et la Lune de la douceur au soleil. Leur couple « pleine lune » est dans la lumière et  au-devant de la scène. Surtout que Neptune de Taylor planète du rêve souvent associée au cinéma  est en conjonction (même position) avec la Lune de Burton. Il peut avoir aussi une idéalisation de la relation, Neptune est aussi la planète des illusions.

Leurs deux ascendants sont dans les signes de feu.

Deux personnalités principalement eau et feu de type volcanique.

Au niveau des planètes spécifiquement axées sur l’amour : Vénus et Mars

La Vénus de Taylor est en bélier signe de feu, une Vénus qui agit par instinct, quand elle aime elle n’attend pas. Si elle désire, elle ne se pose pas de questions. Elle peut s’emporter facilement. Surtout qu’elle est associée à Uranus et à Lilith, un coté instable, imprévisible et qui peut blesser.

Mars planète du désir est dans le signe de la balance pour Burton. L’air attise le feu. Les deux signes sont compatibles. Leur énergies sont  dans les signes opposés  et sont complémentaires. Par contre la Vénus de Burton est en capricorne en signe de Terre, un signe sérieux qui montre un coté froid et un besoin de s’impliquer dans ces relations amoureuses en confrontation avec la Vénus brulante de Taylor.

La part de fortune  de Taylor se trouve sur l’ascendant de Burton. Elle lui apporte de la chance. Il écrira d’elle en 1968 «  Mais le plus grand bonheur de tous a été Elisabeth… » « Ma plus grande chance était de l’avoir rencontrée ».

Sur l’étude  de leur thème composite (thème du couple),  on remarque les  points importants  de la relation. Un Soleil commun en maison 12 une maison considérée comme difficile avec sa part de sacrifice et de don de soi, des illusions en lien avec Neptune associée à cette maison 12.  Un Pluton destructeur qui agresse la Lune par un carré (aspect dissonant) en s’opposant au Soleil et à Mercure (la communication). Déchirement, disputes liées à la jalousie et destruction par l’alcool faisaient aussi parti de leur quotidien.

Lorsqu’ils se rencontrent en septembre 1961 lors du début du tournage, même si l’on n’a pas la date exacte, on remarque les aspects de Pluton sur leurs deux thèmes. Pluton est sur la Lune de Burton  laissant supposer l’empreinte d’une rencontre avec une femme passionnée.

Mais aussi le début d’une nouvelle vie, Soleil et Lune progressés  en conjonction  sur sa Vénus, signe d’une nouvelle femme et d’un nouvel amour.

Du coté de Taylor, Pluton de la période s’oppose à son Soleil et à son Mars. Une relation qui promettait déjà d’être passionnante mais perturbatrice et destructrice.  On peut voir aussi la conjonction du nœud sud avec son mars. Elle retrouverait un amant d’une autre vie ?

Que pouvons-nous voir au niveau karmique amoureux.

Taylor et Burton se ressemblaient au niveau de leur personnalité avec une tendance à l’auto destruction et à la passion amoureuse. Il s’est marié 5 fois et elle 8 fois. Lorsque l’on  a demandé à Taylor pourquoi elle avait épousé tant d’hommes, elle a répondu «  … cela chasse surement le démon qui est en moi ». Cette sensation qu’elle exprime  peut correspondre à sa Vénus conjointe à la Lilith et à Uranus en signe de feu. L’amour blessé et blessant, le besoin de changer parfois sur des coups de têtes et de vivre de multiples amours difficilement  dans la plénitude. Tout cela est accentué par l’énergie plutonienne, une énergie qui est souvent destructrice  fragilisant ses relations. Elle ne sera jamais sereine en amour.

Lui porte aussi la trace d’une Lilith conjointe  nœud nord. Ce point fictif associé aux nœuds, nous parle aussi de blessures mais et représente une sexualité brute. Elle dira de lui c’est de la dynamite sexuelle.  Cet aspect se trouve en maison 5 la maison des amours. Encore ce thème de l’amour qui peut faire mal et  qui peut pousser inconsciemment à faire souffrir l’autre. Un aspect semblant incontrôlable.

Les deux fonctionnent de la même manière. Elle n’hésitera pas à lui écrire lors de son premier mariage «  Mon chéri, juste pour que tu saches que d’avoir couché avec Warren Beatty n’a en rien changé mon amour pour toi, ou cela l’a renforcé. N’es-tu pas heureux ?»

Grâce  aux écrits  de son journal intime, on a su qu’il pouvait  la haïr mais aussi l’adorer et la mettre sur un piédestal.

Plusieurs indices dans leur thème montrent des liens puissants. Déjà lorsqu’ils se rencontrent,  le nœud sud (passé) est conjoint au Mars (désir) de Taylor. Ils étaient amants dans une autre vie, l’attirance sexuelle est forte car ils se retrouvent.  Pour Burton, ses nœuds font aussi un aspect à son mars. Même le jour de leur premier mariage, ils forment des aspects importants exprimant le caractère karmique de cette relation.

Dans l’étude de leur synastrie,  Saturne maitre du karma de Taylor est  lié  au nœud Sud de Burton. Les nœuds en astrologie sont liés à des informations  sur des dettes karmiques et à la conscience lorsqu’ils sont associés  aux planètes de l’autre. Le nœud sud lié au passé associé à Saturne la structure peut indiquer qu’ils se sentent obliger sans savoir pourquoi de rester en contact. C’est un lien très fort  qu’on ne peut pas couper, c’est ce qui s’est passé tout au long de leur vie. Taylor peut se sentir responsable de lui en étant une sorte de guide mais elle peut  créer aussi une sorte de domination et de restriction.

Vertex est un autre point fictif utilisé dans les études relationnelles, certain disent qu’il est lié à l’aspect spirituel de la relation. Leurs  deux vertex sont liés  à leurs nœuds, conjonction avec un nœud nord et l’autre avec le nœud sud. Ils se sont rencontrés pour évoluer ensemble et apprendre des leçons.

 

Richard Burton et Elisabeth Taylor  resteront à jamais un couple de légende dont l’aura a traversé le temps, faisant évoluer les mœurs de l’époque. Ils s’aimaient avec passion  mais n’avaient pas su trouver un équilibre de vie  paisible et serein. Cette quête semblait  incompatible avec leur métier, leur égo, leurs blessures.

L'astrologie, ce n'est pas votre signe solaire.

 

Lorsque que vous lisez votre horoscope dans le journal, il indique seulement des éléments relatifs à la position du soleil dans votre signe de naissance. Mais cela reste tellement limitatif, car le ciel est rempli d'étoiles. il faudrait savoir, où se trouve par exemple, Venus, planète de l'amour, de l'esthétique, la lune, symbole des émotions et de l'inconscient. Déjà, là on a plus de précisions sur soi. Et il y en a d'autres... Le signe de naissance donne une juste une indication, l'être humain est beaucoup plus complexe, heureusement !!!!